Catégorie : Traitements et remèdes

Qu’est-ce que le principe d’auto-guérison en ostéopathie ?

L’ostéopathie est une forme de médecine douce très connue actuellement. Elle consiste à traiter les blocages au niveau des articulations qui peuvent avoir un impact sur la santé du patient. Elle se base sur de nombreux principes notamment le principe d’auto-guérison. Les détails.

Le principe d’auto-guérison : c’est quoi ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’ostéopathie travaille sur tout l’ensemble du corps. En apportant la bonne stimulation, le corps peut lui-même produire les substances ainsi que les matières utiles pour préserver la santé. Autrement dit, ce n’est pas l’ostéopathe qui guérit son patient, c’est lui-même mais avec l’aide de l’ostéopathe. En effet, notre corps possède ses propres systèmes de défense, de compensation, d’adaptation et de réparation. Le système artériel transporte la nourriture utile à chaque organe, le système veineux est là pour nettoyer et enfin le système lymphatique sert de défense pour le corps. En ajustant le fonctionnement de chaque système, l’ostéopathe contribue à l’auto-guérison. Cela dit, le principe de l’auto-guérison peut avoir ses limites et le traitement par des médicaments peut être toujours utile.

Les autres principes de l’ostéopathie

En ostéopathie, il faut considérer l’individu de manière globale, on parle alors du principe de l’unité. Ce dernier est basé sur le fait que si une partie du corps est atteinte cela va déséquilibrer l’harmonie du corps tout entier. C’est pour cette raison que l’ostéopathe ne se focalise pas seulement sur une partie du corps lorsqu’il traite un patient. De plus, il s’intéresse à l’environnement de ce dernier notamment ses conditions de vie. L’artère a un rôle important dans la mesure où le sang peut générer les substances utiles pour le maintien de l’immunité naturelle. Ainsi, tant que la vascularisation au niveau de chaque organe est correcte et que ce dernier reçoit suffisamment de nutriments, l’individu est en bonne santé. En ostéopathie, il y a aussi le principe qui dit que chaque structure du corps gouverne une fonction physiologique et vice-versa. En exemple, le tube digestif est la structure tandis que la digestion est une fonction. Elle est assurée par la forme de l’intestin.

 

Kinésithérapie et Balnéothérapie : est-ce un remède ?

La kinésithérapie dans l’eau par le biais de la balnéothérapie présente de nombreux avantages. Elle permet notamment une meilleure manipulation du patient car le traitement se fait dans un bassin chauffé à 35° C. La kinésithérapie et la balnéothérapie constituent-elles un remède ? Les réponses.

La balnéothérapie est une technique utilisée en médecine douce à titre préventive ou curative. Elle se base sur l’utilisation de bain avec jets ou remous afin de procurer du bien-être. Il faut savoir que contrairement à la thalassothérapie, les soins en balnéothérapie sont à base d’eau douce. On peut ainsi trouver des centres de soins de balnéothérapie en ville. Il existe divers soins en balnéothérapie notamment l’hydromassage, le jacuzzi et le spa. Ces soins sont surtout préconisés à des fins de bien-être. Cela dit, il est possible de se faire prescrire des soins en balnéothérapie pour améliorer un état particulier. Bref, on peut dire d’une certaine manière que la balnéothérapie n’est pas un remède en soi mais contribue par contre à la guérison du patient.

Quels sont les bienfaits de la balnéothérapie ?

La balnéothérapie présente de nombreux bienfaits sur le corps. Grâce au pouvoir de la chaleur, les muscles sont plus détendus. Par ailleurs, la balnéothérapie améliore la circulation sanguine et lymphatique ainsi que le système cardio-vasculaire. Elle a aussi des bienfaits sur la peau car elle aide à l’élimination des toxines. Elle joue aussi le rôle de stimulant des fonctions digestives et du tonus musculaire. Elle aide aussi dans la lutte contre le stress en procurant une sensation de relaxation et de détente.

Comment se déroule une séance de balnéothérapie ?

Avant de débuter des séances de balnéothérapie, on procède d’abord à un examen médical. Chaque séance est de 20 minutes et se fait sous surveillance médicale. Le kinésithérapeute mettra en suite en place un programme de soins selon les améliorations souhaitées. Il se pourrait dans ce cas-là qu’on ait aussi recours à la fangothérapie ou soin par enveloppements de boue, à la psammothérapie ou encore bains de sable et enfin à l’algothérapie ou utilisation des algues. Il est à noter que certaines cures de balnéothérapie sont remboursées par la Sécurité sociale.

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén